Hollywood géré par le département marketing - Deuxième
Hollywood géré par le département marketing
Hollywood géré par le département marketing
15360
post-template-default,single,single-post,postid-15360,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
Un deuxième regard sur le cinéma

Hollywood géré par le département marketing

La rédaction de deuxième s’est interrogée sur le fonctionnement d’Hollywood suite aux nombreuses déceptions engendrées par les dernièrs blockbusters produits. Même si la plupart a trouvé son public, les critiques ont été souvent très virulentes. Lors de notre enquête, nous avons découvert que dorénavant, un département de la production prenait de nombreuses décisions importantes, le département du marketing.
Un des membres s’est confié à nous. Il n’a pas voulu que l’on mentionne son identité, nous l’appelerons donc John Doe. Ses propos sont sidérants :

« Depuis quelques années, le but est de développer des franchises sur lesquelles l’on peut miser maintenant jusqu’à 10 films sans compter les spins off. Avant, on était content si on pouvait réaliser une trilogie.
On essaie donc de produire un premier film qui est souvent lui-même adapté d’un bestseller. On place un ou des personnages et un univers bien reconnaissables. Si le film remporte le succès, il n’y a plus qu’à dérouler. On développe à peine les scénarios suivants​. Il faut juste retrouver les « marqueurs » du premier, de bons effets spéciaux pour la promotion et on enchaîne ! Nous sommes des vendeurs de bandes-annonces et de produits​ dérivés. Le public est content de retrouver ses personnages et l’ambiance. Ils sont souvent déçus mais ils s’accrochent​ à l’idée que le prochain film sera meilleur alors que nous savons déjà qu’on leur servira la même merde, sauf accidents ! »

Les propos sont sidérants et, même si on s’en doutait, on comprend mieux les derniers désastres artistiques.

RETROUVEZ TOUS LES ARTICLES