Fast and furious 8 - Le syndicat des scénaristes dans la torpeur - Deuxième
Fast and furious 8 - Le syndicat des scénaristes dans la torpeur
Fast and furious 8 - Le syndicat des scénaristes dans la torpeur
15315
post-template-default,single,single-post,postid-15315,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
Un deuxième regard sur le cinéma

Fast and furious 8 – Le syndicat des scénaristes dans la torpeur

Le dernier épisode de la saga automobile vient de sortir et bat déjà des records un peu partout dans le monde en terme d’entrées. Si les producteurs se frottent les mains, une autre branche du cinéma est dans la plus grande inquiétude : les scénaristes. En effet, le syndicat des auteurs est plus qu’inquiet quant à son avenir. L’un des membres, Aaron Collins, a bien voulu se confier à Deuxième.

“Les derniers volets de la saga ne possèdent pas de scénario. Les seuls éléments narratifs disséminés ça et là ne peuvent pas se qualifier comme travail scénaristique. Et le public est pourtant au rendez-vous. Les producteurs vont donc faire de plus en plus l’impasse sur cette étape pourtant cruciale puisque les films marchent sans scénario. Imaginez pourtant la même saga avec une vraie narration ! Les scènes d’actions auraient 10 000 fois plus d’impact ! Et que dires des suites, remakes et reboots, il n’y a plus de place pour de nouvelles idées. Je ne comprends pas… vraiment… je suis désemparé…”

Nous avons écourté l’échange, Aaron Collins fondant en larmes.