TOP 5 - Les meilleurs génériques de fin - Deuxième
15267
post-template-default,single,single-post,postid-15267,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
Un deuxième regard sur le cinéma

TOP 5 – Les meilleurs génériques de fin

La mode étant aux tops en tout genre, Deuxième ne déroge pas à la règle. Nous avons décidé de nous intéresser à un élément des films sur lequel on s’attarde peu : le générique de fin. Vous trouverez donc notre top 5 des plus beaux panneaux qui clôturent les oeuvres de ces dernières années. Attention, nous n’avons pas pris en compte les génériques qui ont usé d’effets visuels comme des incrustations d’images. Il s’agit d’ici de génériques qui s’inscrivent dans la pure tradition du cinéma.

5. Whiplash de Damien Chazelle

Le précédent film du réalisateur du succulent La La Land nous avait offert un excellent film qui montrait déjà son amour pour le Jazz. Le générique est en parfaite adéquation. La police de caractère évoque celle utilisée dans les cabarets tout en la modernisant. L’espace entre les lignes est aéré et évoque inévitablement une belle partition de musique.

4. Prisoners de Denis Villeneuve

Le générique de Prisonners est un véritable hommage aux plus grand thrillers que nous a offert le cinéma. La police de caractères, avec serif, s’inscrit dans cette continuité tout en s’alliant complètement avec le style du film. Les arêtes des lettres sont aussi violentes que le propos.

3.Mad Max de George Miller

Pas de doute, la police est aussi épaisse, carrée, solide, que la puissance du film. Le fait de remplir autant le cadre d’informations est aussi en accord avec la sensation après visionnage : on en prend plein les yeux ! Petit audace, les chapitres sont inscrits en lettres de feu, la couleur du désert, élément essentiel du film.

2.Le loup de Wall Street de Martin Scorsese

Le grand Martin Scorsese nous livre encore une fois une copie parfaite. La composition du générique est somptueuse. Ce n’est pas ici un texte déroulant mais des panneaux qui s’enchaînent de manière brutale, saccadée, à l’instar des drogues prises par le héros.

1.Interstellar de Christopher Nolan

Le générique de l’extraordinaire odyssée spatiale du réalisateur d’Inception est remarquable en tous points et a fait l’unanimité au sein de la rédaction. Police de caractère, espacement, interlignage, disposition… que des grands classiques parfaitement exécutés, qui donnent toute la dimension d’intemporalité au film. Ajouté à cela, la sublime composition de Hans Zimmer, le générique, à lui tout seul, peut se visionner en boucle avec autant de plaisir.